Nos offres
Pro

Toutes les solutions pour
les professionnels de l’immobilier

Bien’ici

La meilleure façon de
trouver votre futur logement

Corporate

Découvrir la marque Bien’Ici

Notre offre à la une

Display Gestion Locative

Attirez de nouveaux mandats de gestion locative

Découvrir l'offre

Agent immobilier

Promoteur immobilier

Constructeur de maisons individuelles

Bien’ici Pro / Actus Pro / Le logement à temps partiel, vous y croyez ?

22/06/2021
La crise sanitaire de la Covid-19 a eu pour conséquence, de pousser ces derniers mois, un grand nombre de salariés à quitter la Capitale et le Grand Paris pour venir s’installer en province. Avec l’essor du télétravail dû aux confinements successifs, nombreux sont celles et ceux qui ont sauté le pas et troqué un logement exigu pour une meilleure qualité de vie.

Mais alors, si certains ont tout quitté et trouvé un nouveau job en région ou que d’autres ont la chance d’être en télétravail en full remote, nombreux sont ceux qui télétravaillent à temps partiel et doivent continuer de se rendre à la Capitale quelques jours par semaine.


Pour la majeure partie de ces actifs, il est souvent complexe et trop onéreux de posséder deux logements ou de vivre à l’hôtel la semaine tout en payant sa résidence principale dans une autre ville. Partant de ce constat, Part-Time Parisiens (lauréat de FAIRE 2020), l’Institut des Hautes Études pour l’Action dans le Logement (IDHEAL), l’agence d‘architecture MAJMA et le Lab-Cheuvreux ont lancé au mois d'avril dernier, une grande enquête intitulée "Quel logement pour les Parisien(ne)s à temps partiel ?". Ce sondage visait à comprendre les attentes de celles et ceux qui viennent travailler à Paris la semaine et qui rentrent chez eux le week-end. Bien’ici dessine avec vous les contours de ces nouveaux besoins de logements à temps partiel.

Quel est l’attrait d’un logement à temps partiel pour les locataires ?

Antoine Maître, fondateur de l’agence MAJMA, l’étude en ligne menée sur le nouveau type d’habitat accessible à temps partiel, souligne le fait que le développement du télétravail et l’efficacité des infrastructures de transport permettent une vie partagée entre un logement en région et un travail dans la Capitale, mais qu’il n’existe aujourd’hui pas de solution de logement réellement adaptée à ces habitants "partiels".


Habiter dans une ville et travailler dans une autre fait pourtant parti du quotidien de centaines de milliers de travailleurs d’actifs. L’INSEE rapporte dans une étude publiée en 2021, que plus de la moitié des travailleurs parisiens n’habitent pas dans la Capitale ! C’est pourquoi, on assiste depuis quelques temps déjà, à la création de plateformes de mise en relation entre travailleurs actifs en mobilité récurrente et hébergeurs. Il s’agit de proposer une solution d’hébergement régulière aux travailleurs pour quelques jours par semaine, tout en leur laissant la possibilité de laisser leurs affaires personnelles sur place.

Cette alternative aux hôtels et aux logements temporaires comme Airbnb se révèle en effet, moins coûteuse pour les salariés qui souhaitent conserver leur qualité de vie en habitant dans une ville, tout en continuant de travailler dans une autre.


Les atouts d’une location à temps partiel pour le locataire sont importants :

  • Le locataire peut se loger quelques jours par semaine à proximité de son lieu de travail sans avoir besoin de faire déménager l’ensemble de sa famille ;
  • Le locataire peut rester dans son entreprise en combinant télétravail et présentiel ;
  • Le locataire peut trouver une chambre ou un appartement à proximité de son nouveau bureau pendant sa période d’essai avant de déménager définitivement.


Ces hébergements d’un nouveau genre, à mi-chemin entre la location meublée traditionnelle et le logement de courte durée, possèdent de nombreux avantages. Fini les contraintes administratives d’ouvertures de contrats d’électricité, d’eau ou d’Internet. Ces appartements offrent en plus, un minimum de services pour plus de facilités au quotidien.

Une formule intéressante pour les propriétaires bailleurs

Les confinements successifs ayant entaché fortement les séjours touristiques et les voyages d’affaires, et les étudiants ayant préféré regagner le domicile familial plutôt que de payer un loyer à perte pour se retrouver enfermés dans un studio avec des cours en visio, les propriétaires peinent à louer leurs biens et à maintenir un bon taux d’occupation.


Le logement à temps partiel peut de ce fait, apporter une réponse, que ce soit dans les hôtels, les maisons d’hôtes, les gîtes ou les locations meublés de centre-villes, en apportant des locataires réguliers qui viendraient chaque semaine habiter leur logement pour travailler et rentreraient chez eux le week-end.


Cette nouvelle clientèle de locataires est à la recherche de solutions d’habitation récurrente et régulière, pour quelques jours chaque semaine à proximité de leur lieu de travail, impliquant une régularité de revenus locatifs pour le propriétaire. Ce dernier conserve également la possibilité de disposer de son bien le week-end ou pendant certaines semaines de l’année.


Les avantages d’une location à temps partiel pour le propriétaire sont plus nombreux qu’une location temporaire de courte durée :

  • Le locataire reste le même pendant plusieurs mois (réduction du turnover locatif) ;
  • Le locataire présente un profil rassurant, car c’est un travailleur actif ;
  • Le locataire est uniquement dans le logement le soir et pas le week-end, ce qui laisse au propriétaire la possibilité de louer le bien à des touristes ou d’en profiter comme bon lui semble ;
  • Le locataire à temps partiel offre un revenu récurrent au propriétaire.


Les contours juridiques du bail d’habitation de longue durée à temps partiel sont actuellement en cours d’écriture. L’agence MAJMA rappelle d’ailleurs que "l’objet n’est plus le partage d’un espace (colocation) mais le partage du temps de cet espace, afin de permettre un loyer divisé en nombre de nuitées à une adresse fixe" et que "de nouvelles sociabilités et de nouvelles qualités spatiales émergeront de ces logements partagés dans le temps".


Le logement à temps partiel peut-il permettre de faciliter la mobilité des travailleurs salariés ou le quotidien des étudiants en alternance dans une autre ville que celle de leur établissement scolaire ? Seul l’avenir nous le dira. Mais ce qui est certain, c’est que cette tendance ouvre de nouvelles perspectives et accélère des modes de travail hybrides à cheval entre présentiel et distanciel.

Ici, on répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers
09 72 50 12 34
ou Par e-mail
Conseillers disponibles du lundi au vendredi de 9h à 18h (appel non surtaxé)

On répond à toutes
vos questions

On répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers