Nos offres
Pro

Toutes les solutions pour
les professionnels de l’immobilier

Bien’ici

La meilleure façon de
trouver votre futur logement

Corporate

Découvrir la marque Bien’Ici

Notre offre à la une

Display Gestion Locative

Attirez de nouveaux mandats de gestion locative

Découvrir l'offre

Agent immobilier

Promoteur immobilier

Constructeur de maisons individuelles

Bien’ici Pro / Actus Pro / Ce qu’il faut savoir pour lutter contre les rats et les cafards dans un immeuble

18/01/2022
Si les nuisibles possèdent un rôle nécessaire dans la nature, il n’en est pas de même lorsqu’ils décident de s'installer dans un logement, ils deviennent alors source de nuisances.

Rats ou cafards, sont en effet susceptibles de transmettre des maladies et d’altérer la santé des occupants. Que dit la réglementation ? Comment s’en débarrasser ? Locataires ou propriétaires, qui doit payer les traitements ? Découvrez avec Bien’ici ce qu’il faut savoir pour faire face à une infestation de rats et de cafards dans un immeuble.

Quelles sont les nuisances provoquées par les rats et les cafards ?

Les désagréments engendrés par les cafards


On retrouve principalement les cafards dans les cuisines et les salles de bains. D’ailleurs, ils apprécient les endroits sombres et ne manquent pas de se réfugier dans les trous et les fentes pour se cacher de la lumière.

 

À savoir que ces insectes ne sont nullement inoffensifs pour notre santé. Porteurs d’agents pathogènes, ces derniers peuvent être à l’origine d’allergies voire même de maladies. Ce n’est donc pas pour rien s’ils sont considérés comme nuisibles par les règlements sanitaires.


Les nuisances liées aux rats


Petits pas et bruits de grattements, les rats sont particulièrement actifs la nuit. Le comportement de ces nuisibles varient selon leur race : un rat brun est beaucoup moins habile pour grimper qu’un rat noir. Dans le dernier cas, attention à vos combles !


Au-delà du bruit, des excréments peuvent se trouver dans vos pièces à vivre. Si vous remarquez de nombreuses petites crottes, n’hésitez pas à faire appel à des dératiseurs.


Enfin, ces rongeurs peuvent provoquer des dégâts matériels dans votre logement. Ils possèdent la fâcheuse tendance de s’attaquer au bois, à la tuyauterie, aux câbles électriques, et même aux voitures, rongeant câbles et durites.

À qui faire appel pour se débarrasser des rats et des cafards dans un immeuble ?

Si le logement infesté se situe dans une copropriété, le syndic souscrit la plupart du temps un contrat annuel auprès d’une entreprise de désinsectisation. Ce type de prestation permet de bénéficier de plusieurs passages annuels et offre ainsi une garantie de désinsectisation plus efficace.

 

Toutefois, si un seul logement est touché par les rats ou les cafards, la copropriété peut décider de refuser la désinsectisation ou la dératisation des parties communes de l'ensemble et de l’immeuble.

 

En absence de syndic, c’est au bailleur que revient l’entière responsabilité du traitement. Dans ce cas, c’est lui qui doit faire appel à un professionnel anti-nuisibles. En cas de non-intervention, les locataires sont en droit de prévenir la mairie. Alors, les services municipaux s’adresseront au propriétaire afin de faire rétablir la salubrité publique dans l’immeuble.


Important : l'appel d’un professionnel est indispensable si l’infestation est importante et comporte des risques. Les méthodes utilisées détiennent l’avantage de repousser durablement ces nuisibles.

Qui doit payer la facture ?

Lorsque l’on rencontre ce type de souci dans un logement, il est logique de se demander à qui il incombe de régler la note liée à la dératisation ou aux différents traitements anti-nuisibles. En matière de location immobilière, la loi exige que le bailleur fournisse un logement décent et salubre. En cas d’apparition de nuisibles dans un appartement ou une maison, il est donc de sa responsabilité de faire appel à des spécialistes pour inspecter les lieux et réaliser le traitement au sein de l'habitation.

 

Cependant, s’il revient au propriétaire de s’occuper des traitements anti-nuisibles, le locataire n’est pas, pour autant, déchargé de ses responsabilités et a pour obligation de conserver le logement salubre. Si le bailleur constate en effet, un mauvais entretien de l'habitation, la facture sera alors établie à l'ordre du locataire.

 

Selon l’article N°6 de la loi du 6 juillet 1989, le propriétaire "est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites". Dans le cas d’une copropriété, les sommes dépensées pour lutter à titre préventif ou curatif contre les invasions de rats et de cafards sont récupérées dans les charges auprès des propriétaires.


De la même manière, l’article 119 de la Loi n° 75-604 du 10 juillet 1975 stipule que "les occupants des logements et autres locaux doivent maintenir propres et prendre toutes les précautions en vue d'éviter le développement et la prolifération des insectes ou vermines (blattes, punaises, moustiques, puces, mouches...). Ils sont tenus de faire désinsectiser et, éventuellement, désinfecter leurs locaux dès l'apparition de ces parasites [...] et ne peuvent s'opposer aux mesures de désinsectisation et de désinfection générales prévues à l'article 23-1". À défaut, les locataires peuvent se voir prendre en charge la facture éradication de nuisibles adressée par l’entreprise qui est intervenue.

Quel est le coût d’un traitement ?

Le montant d’une intervention de professionnels pour éradiquer les nuisibles s’établit selon plusieurs critères : l’ampleur de l’infestation, la taille des surfaces à traiter ainsi que de la durée du traitement et les services complémentaires en cas d’échec. De même, le prix diffère d’un particulier à un professionnel et de la même façon, selon si l’intervention se passe en province ou région parisienne. 

 

Pour vous donner un ordre d’idée, voici les fourchettes de prix pour une inspection :

  • À partir de 50 € pour les logements d’une superficie inférieure à 50 m²
  • À partir de 90 € pour les logements compris entre 50 et 120 m² 
  • À partir de 130 € pour les logements d’une superficie supérieure à 120 m²
Comment éviter l’installation des nuisibles dans un immeuble ?

Pour éviter une éventuelle invasion de nuisibles, adoptez rapidement des méthodes préventives.


Pour prévenir une infestation de rongeurs, veillez à bien fermer vos poubelles et à ranger vos aliments dans des récipients hermétiques. Dans votre logement, si vous remarquez des trous faisant office d’accès aux rats, ne tardez pas à les reboucher. En moyens répulsifs, vous pouvez vous munir de poivre, de menthe, de sauge ou encore de citronnelle ou d’huile essentielle pour les faire fuir.


Pour lutter contre les cafards, assurez l’entretien et la propreté de votre logement, en particulier dans la cuisine et la salle de bain. Nettoyez régulièrement la graisse qui s’y dépose, notamment sur la hotte ou sur le four. Vos aliments doivent être conservés dans des récipients hermétiquement clos.

Ici, on répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers
09 72 50 12 34
ou Par e-mail
Conseillers disponibles du lundi au vendredi de 9h à 18h (appel non surtaxé)

On répond à toutes
vos questions

On répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers