Nos offres
Pro

Toutes les solutions pour
les professionnels de l’immobilier

Bien’ici

La meilleure façon de
trouver votre futur logement

Corporate

Découvrir la marque Bien’Ici

Notre offre à la une

Display Gestion Locative

Attirez de nouveaux mandats de gestion locative

Découvrir l'offre

Agent immobilier

Promoteur immobilier

Constructeur de maisons individuelles

Bien’ici Pro / Actus Pro / Rédaction des annonces : pourquoi il faut bien choisir ses mots ?

08/02/2022
La rédaction d’une annonce immobilière constitue une étape très importante dans la vente d’un bien. Il s’agit du premier contact tissant un lien entre le logement et les acquéreurs potentiels. Une annonce correctement rédigée assure également une vente rapide et au meilleur prix.

Si la majorité des acheteurs ne passent que très peu de temps à consulter les annonces, il s’avère essentiel de bien soigner sa rédaction et de choisir un style d’écriture adéquat ! Découvrez avec Bien’ici quelques conseils pour travailler avec soin vos annonces et votre communication immobilière.

La qualité de rédaction : une histoire de communication et de marketing

Parfois négligée, la qualité de rédaction d’une annonce est pourtant le point clé d’une bonne stratégie de communication. Une étude américaine* a d’ailleurs démontré l’impact de l’utilisation d’un vocabulaire positif et attractif, sur le prix de vente des biens. En effet, il a été remarqué que la valeur hautement qualitative (informations "soft") des annonces pouvait conclure à une vente 15 % plus chère !


Euphémisme, superlatif, hyperbole, ... propriétaires ou agents immobiliers, tous sont amenés à employer différentes expressions afin de mettre en avant les atouts de leur bien immobilier. Si certaines de ces formes littéraires servent à impressionner, à persuader et d’autres à embellir, elles permettent également d’instaurer une relation subtile entre l’acheteur et le vendeur en faisant corréler les aspirations de l’un aux promesses de l’autre.


"Appartement à fort potentiel" ou "quartier en devenir" : faute de savoir décrypter une annonce immobilière, les particuliers ne connaissent pas forcément le jargon des professionnels. L’exagération et l’aspect un peu forcé de certaines expressions littéraires peuvent se révéler toutefois très utiles pour déclencher l’appel à l’action. En choisissant des termes comme "baigné de lumière" à "orientation sud", vous proposerez à vos acheteurs potentiels, un espace à vivre rêvé, un univers idéalisé et vous lui donnerez une certaine idée du style de vie que ce bien pourrait lui offrir au quotidien.


Effectivement, au-delà de renseigner les caractéristiques classiques du bien, comme le nombre de pièces, la surface habitable…, une annonce de qualité attire, suscite l’intérêt et fait rêver le lecteur. Le futur acheteur doit immédiatement s’imaginer les attraits du bien qu’on lui présente : "spacieux", "vue sur jardin" ou encore "lumineux", sont des arguments qui éveilleront à coup sûr sa curiosité et l’inciteront à en savoir davantage.


Ainsi, un bon discours immobilier dépasse tout critère fonctionnel et préfère le pouvoir des émotions et de la projection. À la fois subtil et complexe, il est ici question de pratiquer les techniques du storytelling. Apportant une réelle plus-value, les méthodes propres au storytelling donnent vie à votre bien, racontent une véritable histoire et déclenchent des émotions chez l’acheteur, favorisant ainsi le processus d’achat.


Toutefois, si votre annonce doit être attractive, en tant que professionnel de l’immobilier, n’oubliez pas de mentionner dans votre annonce les caractéristiques obligatoires de votre bien immobilier prévues dans la Loi ALUR (loi pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové). Depuis 2014, celle-ci impose en effet de renseigner certains éléments obligatoires sur chaque annonce de vente immobilière (vitrine, papier, Internet) : la nature et l’état du bien, la surface habitable en m², le prix de vente honoraires inclus, ...


*Etude Listing Agent Signals: Does a Picture Paint a Thousand Words

Optimiser le référencement de son annonce immobilière

Les ventes immobilières font de plus en plus appel au web. À l’heure actuelle, près de 90 % des recherches immobilières démarrent sur la toile. Il est donc essentiel de penser à la visibilité de son annonce et ainsi, d’appliquer les règles du référencement naturel lors de la rédaction de ses publicités. Prérequis essentiel pour optimiser le positionnement de son annonce sur les moteurs de recherches, les mots-clés doivent être méticuleusement sélectionnés et correctement employés au sein du corps de chaque texte.


En effet, les premiers termes que vous allez placer dans vos annonces, vont permettre aux moteurs de recherche d’identifier le sens de votre contenu et de répondre à des requêtes recherchées par les utilisateurs. Les annonces doivent donc faire apparaître en premier lieu les mots-clés principaux relatifs au type de bien (appartement, maison, ...), le genre de transaction (vente ou location) et le nombre de pièces.


Pour le corps de l’annonce, les moteurs de recherche apprécient particulièrement les contenus structurés. L’utilisation de mots ou de phrases de transition et de stops words ou "mot vide" (principalement les prépositions, les articles et les pronoms) est extrêmement utile pour hiérarchiser les informations, mais surtout pour répondre rapidement et efficacement aux intentions de recherches des internautes.


Pour maximiser les chances d’arriver en tête de liste des résultats de recherche, les annonces doivent à tout prix éviter les abréviations que les moteurs de recherche pourraient ne pas reconnaître. Bien entendu, il est plus pratique d’écrire "sdb" au lieu de "salle de bain", mais l’usage d’acronymes serait susceptible d’avoir un impact négatif sur le bon référencement de l’annonce. Il convient alors de privilégier des termes que le public cible serait amené à insérer dans leur recherche. Par exemple, selon la localité dans laquelle se trouve l’annonce, il peut s’avérer plus judicieux d’utiliser le terme "villa" plutôt que "maison".


En immobilier, il est tout à fait courant de publier une même annonce sur différents sites grâce aux outils de multidiffusion. Le duplicate content - contenu identique sur plusieurs supports - est généralement peu apprécié des moteurs de recherche mais il existe une grande tolérance pour les annonces immobilières (comme pour les plateformes d'e-commerce). Cependant, rien ne vous empêche d'adapter le contenu selon le support de diffusion si vous l'estimez pertinent en fonction de l'audience du site.




Optimiser son annonce immobilière au niveau rédactionnel, répond à de nombreuses techniques qui permettent d’apporter impact et visibilité. Comme vous l’aurez compris, une diffusion optimale passe donc par un contenu rédactionnel de qualité et par l’élaboration d’une stratégie en termes de sélection des mots à utiliser, ceci afin de multiplier vos chances de générer des leads qualifiés.

Ici, on répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers
09 72 50 12 34
ou Par e-mail
Conseillers disponibles du lundi au vendredi de 9h à 18h (appel non surtaxé)

On répond à toutes
vos questions

On répond à toutes vos questions
Prenez contact avec nos conseillers